Manger des insectes, quelle bonne idée !

Une solution d’avenir

Nous partageons une profonde conviction : celle que les modes d’alimentation actuels nous mènent à encore plus de scandales sanitaires, encore plus de malnutrition et un appauvrissement de nos richesses. Une des solutions d’avenir mise en avant par la FAO (Food and Agriculture Organization) est les insectes comestibles ! 

Notre objectif est donc de participer au changement, d’aider à faire évoluer les modes de production et de consommation, de proposer une alternative à notre traditionnel steak frites dans une démarche durable, écologique et de qualité.

L’élevage d’insectes présente plusieurs avantages par rapport aux élevages plus traditionnels :

  • Peu d’émissions de Gaz à Effet de Serre (GES)
  • Importante capacité de conversion des aliments : pour produire 1 kg d’animal vivant, il faudra donner 10 kg d’aliments à un bœuf, 5 kg à un porc et seulement
    1,7 kg pour les grillons  
  • Réduction du gaspillage alimentaire : utilisation des Fruits & Légumes « moches » ou abîmés destinés à la benne 
  • Consommation d’eau très faible  
  • Optimisation de l’espace : élevage en verticalité  
  • Valorisation des sous-produits : Les insectes produisent très peu de déchets. Leurs déjections sont utilisables comme engrais naturels et les mues trouvent leur application en agriculture mais aussi en nutraceutique et cosmétique.

Grandes valeurs nutritives

Comparatif des quantités de protéines (g) pour 100g d’aliment prêt à consommer :

Grillons 50%
50% Complete
Bœuf 20%
20% Complete
Porc 23%
23% Complete
Poulet 26%
26% Complete

On y trouve également :

Tous les acides aminés nécessaires mais aussi du fer, du zinc, du sélénium, du cuivre et du potassium. Ils renferment aussi des vitamines comme la B1, B2 et B12.

Manger des insectes en France, ce n’est pas nouveau, nos arrières grand-mères préparaient déjà de délicieuses soupes de hannetons et omelettes de vers à soie. Nous-mêmes mangeons des insectes sans y réfléchir : carmin de cochenille en colorant alimentaire, parties broyées dans les farines ou les soupes ou encore petite mouche cachée dans les replis de nos feuilles de salade …

Après tout, nous mangeons bien des crevettes et des escargots alors pourquoi pas des insectes ?